La liberté est l’un des précieux droits appartenant aux êtres humains. Mais dans certains cas, les autorités judiciaires peuvent décider d’en priver quelques individus pendant une période donnée à cause des infractions ou crimes qu’ils ont commis. Alors l’aspect essentiel de la prison reste exclusivement la privation de la liberté.

Respect de la dignité de la personne

Les personnes détenues ou incarcérées conservent tous leurs droits en tant qu’êtres humains, quelle que soit la sévérité du crime dont elles sont accusées. C’est pour cela que les membres du personnel pénitentiaire doivent traiter les détenus de manière décente, humaine et juste. Ils bénéficient aussi un niveau de soins médicaux équivaut aux soins donnés à des individus de la société. La loi est très rigoureuse sur l’interdiction  de la pratique des tortures et des traitements cruels ou inhumains dans la prison. Protéger les prisonniers d’un abus sexuel est également un grand rôle du personnel pénitentiaire. Une de ses obligations essentielles est aussi de fournir une alimentation adéquate et suffisante aux détenus. Et notons que les personnes détenues ont le droit de communiquer avec sa famille, ses amis et son avocat de  l’endroit où elle est incarcérée surtout en cas de transfert, un problème de santé et autres.

Milieu carcéral adéquat

Dans la prison, certaines exigences de base doivent être respectées pour pouvoir mettre en valeur les droits de l’homme envers les détenus. Parmi ses besoins, l’État a l’obligation de fournir un espace viable avec de conditions d’hygiène adéquates, des vêtements et une literie. En effet, il faut respecter la capacité d’accueil de l’établissement pour éviter le surpeuplement qui est l’origine d’abus sexuel et des différentes formes de violence. Comme toutes les infrastructures publiques, l’autorité compétente doit définir les conditions d’occupation de la prison selon la norme en vigueur en matière d’habitation. Et il est donc important que les détenus aient accès régulièrement à des installations sanitaires qui doivent être accessibles, propres et suffisamment privées pour garantir sa dignité.

La pratique des activités constructives

Priver un être humain de liberté est une sévère sanction qui peut causer une détérioration physique et surtout mentale. Pour cela, l’administrateur d’une prison doit mettre en place des activités constructives pour améliorer les situations des détenus comme:

  • Un groupe de parole périodique : un moment que les détenus peuvent partager sa compétence ou sa culture et ses sentiments
  • Organiser une activité de détente : sport collectif, jeu collectif, une rencontre sportive dans l’esprit d’équipe.
  • Utiliser leur savoir-faire de manière positive : les encourager à cultiver les champs de la prison pour subvenir à leur nourriture
  • Organiser des activités éducatives, artisanales et culturelles.

Tous ceux- ci sont dans le but de préparer à la remise à la liberté et surtout à la réinsertion sociale.