Même si le divorce à l’amiable reste une procédure par consentement mutuel des deux époux, cela n’empêche pas de devoir faire appel à un avocat. Or, pour tomber sur la bonne personne, il faut garder à l’esprit certains critères dont voici quelques exemples. 

Un avocat spécialisé 

Si vous êtes à la recherche d’un avocat pour un divorce à l’amiable, alors il vous faudra choisir un avocat spécialisé dans le droit de la famille et le divorce. Tout d’abord parce qu’il sera capable de répondre à toutes vos questions et surtout, parce qu’il saura vous accompagner dans cette étape parfois difficile. En effet, la spécificité de cette procédure par consentement mutuel réside dans l’absence du juge aux affaires familiales qui normalement, intervient dans les autres cas. Du coup, le rôle de cet homme de loi sera à la fois de faire respecter la procédure d’un point de vue légal tout en jouant le rôle de médiateur, avec tout ce que cela peut entraîner. 

Choisir un bon avocat : des qualités d’abord humaines 

Pour choisir un bon avocat, il faudra avant tout miser sur sa capacité d’écoute. En effet, dans le divorce à l’amiable plus qu’ailleurs, il sera question de passer une étape particulièrement difficile et parfois angoissante pour les époux. Il devra donc être à la fois disponible et bienveillant à l’égard de ses clients. Et par disponibilité, cela sous-entend de pouvoir être joignable pour répondre aux questions. Par ailleurs, on attend d’un bon avocat qu’il informe régulièrement ses clients concernant l’avancée de la procédure et plus précisément, de la convention de divorce. Par ailleurs, il faudra également qu’il puisse rendre compréhensible certains points de la législation et du droit qui sont parfois complexes à comprendre. Du coup, il devra au minimum être pédagogue de manière à pouvoir éclairer ses clients sur les enjeux de leur décision.